Recette de légumes lacto-fermentés, un jeu d'enfant!

Par Tiphanie Tueni - Naturopathe à Paris 16ème - Passy - La Muette




Vous souhaitez faire du bien à votre "2e cerveau" en incorporant une habitude saine et simple à votre routine?


Rien de plus facile et efficace que les légumes lacto-fermentés !


Traditionnellement utilisée pour la conservation ou la préparation des aliments (tels que le chou, les carottes, la betterave, les cornichons, les olives, le saucisson, la sauce soja, le kéfir, le nuoc-mâma, le kimchi, le nattô...), la lacto-fermentation revient sur le devant de la scène pour ses bienfaits sur notre santé intestinale.


L'idéal est d'en consommer en petite quantité, tel un condiment à chaque repas

De quoi s'agit-il?


La fermentation lactique (ou lacto-fermentation) est un procédé au cours duquel, en l'absence d'oxygène, les bactéries décomposent les glucides tout en générant de l'acide lactique. Il s'ensuit une acidification du milieu qui provoque l'élimination de bactéries pathogènes. Les bactéries survivantes - majoritairement du genre Lactobacillus - sont excellentes pour la flore intestinale, en particulier pour la digestion, le transit et le bon fonctionnement des mécanismes de défense de l'organisme.


Comment préparer ses légumes lacto-fermentés?


Recette pour 2 grands bocaux :


  • 30 grammes de gros sel

  • 1 litre d’eau de source

  • Des légumes de votre choix, tranchés

  • Un ou deux bocaux type Le Parfait

  • Un peu de patience!

Étapes :

  1. Préparer la saumure en faisant dissoudre le sel dans l’eau.

  2. Mettre les légumes dans les bocaux en les tassant bien pour éliminer l’air.

  3. Couvrir avec la saumure et laisser 2cm d’air.

  4. Fermer les bocaux et les placer dans un endroit à l’abri de la lumière et de la chaleur.

  5. Laisser fermenter environ 3 jours puis placer au réfrigérateur.


Comment consommer les légumes lacto-fermentés ?


Il n'est pas nécessaire de consommer les légumes lacto-fermentés en grandes quantités - loin de là ! Si l'on observe comment ils sont traditionnellement consommés, on remarquera que l'idéal est d'en consommer en petite quantité, tel un condiment à chaque repas. Cela permettra d’ensemencer votre microbiote (donc d’optimiser votre immunité) et de digérer tous les amidons (pâtes riz etc...) ingérés lors du repas. Inutile de préciser, toute la famille peut en manger! Même les bébés peuvent boire de la saumure!


Quelques photos :


Juste après la recette (oignon rouge, chou blanc et daikon / radis japonais) :

Après 72 heures de fermentation :


Pour plus d'astuces "naturo", rdv sur ma page Instagram : @healthy_in_the_city